Meeting de campagne – 11 février

Pour celles et ceux qui n’ont pas pu se rendre à ce temps de présentation du programme et de la liste Vivons Bègles, nous vous publions ci-dessous le discours de clôture de Clément Rossignol Puech : 

Vivons Bègles 11 fevrier meeting

Bonjour à toutes et tous, 

Mesdames, Messieurs, Chers amis, merci d’être là aujourd’hui.

Vous avez été nombreux à nous rejoindre depuis le lancement de cette campagne Vivons Bègles, à mes côtés, et je vous en remercie
Vous êtes nombreux également à nous suivre en participant à nos rendez-vous de campagne : réunions publiques, cafés thématiques, réunions à domicile, sur les marchés et en porte-à-porte
Depuis un peu plus d’un mois, nous avons placé cette campagne sous le signe de la proximité et du dialogue avec les Béglais

Et à travers ces échanges, je tire le constat que le temps est venu la majorité d’entre nous, de relever l’enjeu de la justice sociale, car les premières victimes des crises qui traversent nos sociétés sont toujours les plus fragiles. Et bien sur celui du défi climatique en imaginant les solutions locales, collectivement.
Enfin, et nous l’entendons partout depuis plusieurs mois, cette aspiration de nos concitoyens à participer aux décisions qui les concernent !
Notre responsabilité, est de répondre à ces défis et à ces aspirations légitimes.
Les élections municipales de mars prochain sont donc cruciales.

L’équipe que je mène, compétente, impliquée, diverses à l’image de Bègles, rassemble la gauche, l’écologie et des citoyens engagés autour d’un projet clair et concret, ancré dans la réalité des Béglais et fidèle aux valeurs qui nous animent : écologie, humanisme, justice sociale, défense de l’intérêt général.

Ce projet, il est clair :

  • faire le choix d’une ville qui s’adapte au changement climatique, qui respecte la nature, et lutte contre les injustices sociales : une ville plus verte et plus respirable, une ville sociale, accueillante, dynamique.
  • offrir aux familles des espaces de loisirs, de partage et de l’aide dans leur vie quotidienne.
  • proposer aux enfants et aux aînés une alimentation de qualité, bio et durable.
  • assurer à chacune et chacun des conditions de vie dignes et adaptées à tous les âges de la vie.
  • offrir plus de logements sociaux et obtenir l’encadrement des loyers.
  • promouvoir l’agriculture bio et locale, c’est encourager l’isolation des logements.
  • réduire les déplacements contraints, obligatoires, prioriser les transports en commun, les mobilités non motorisées, douces, non polluantes et partagées.
  • dynamiser notre économie locale, le commerce de proximité, en donnant les meilleurs conditions aux entreprises pour se développer, et en attirer de nouvelles.
  • choisir la sobriété des bâtiments municipaux, et le réemploi (plutôt que de jeter).
  • oxygéner la démocratie en associant activement les citoyennes et les citoyens à la prise de décision collective.
  • garantir aux habitants un espace public apaisé et sécurisé.

Voilà les priorités et valeurs qui nous animent et que vous êtes déjà nombreux à partager.

C’est le choix que j’ai fait, moi même, jeune, en m’impliquant dans des mouvements pour la défense des droits de l’homme et l’écologie (je citerai Amnesty international, faucheur volontaire)

Je ne me suis pas installé à Bègles par hasard au début des années 2000, mais parce que Bègles a toujours eu une longueur d’avance en matière d’innovation sociale et écologique… Ce “quelque chose en +” de singulier et d’attachant, qui donne envie d’y rester et de s’y impliquer. C’est le Bègles qui sait faire vivre et entretenir l’esprit citoyen d’entraide et d’engagement, de solidarités entre voisins. Ce Bègles qui intègre facilement le nouvel arrivant dans ses associations culturelles, de loisirs, sportives, d’entraides, les comités de quartiers, ses Amaps. Ce Bègles dont l’Histoire ouvrière, cheminote, morutière et maraîchère imprègne chaque coin de rue et tant d’histoires de familles. Cette ville-mosaïque de quartiers au caractère unique, fédérés autour d’une identité commune (à défaut de centre-ville).

Dans ce Bègles, je puise l’énergie qui me donne la passion d’agir. Je m’y suis marié, mes enfants y sont nés. J’y ai aujourd’hui de nombreux amis.

Bègles, ce village urbain où l’on se sont bien.

Depuis plusieurs années, au conseil municipal et à la métropole, je me suis investi pour améliorer les déplacements dans la commune, en contribuant avec succès à l’extension de la ligne C du tramway, en développant les fameux VCub (vélo libre-service) et le réseau cyclable dans toute l’agglomération.

En portant la politique stratégique Nature permettant de sanctuariser et de développer les espaces naturels.

Depuis 2 ans et ½, en tant que Maire, j’ai mis toute mon énergie à vous apporter les réponses les plus efficaces à vos besoins quotidiens, tout en gardant le cap écologiste et social qui anime la majorité municipale que j’ai l’honneur de conduire :

  • Face à la nécessité d’apaiser et de sécuriser l’espace public, j’ai pris mes responsabilités et créé un service de Prévention-médiation et tranquillité publiques : 4 Policiers municipaux et 4 ASVP (agent surveillance voie publique) pour intervenir au quotidien sur les questions de stationnement gênant, de conflits de voisinage ou de délits de voie publique… mais aussi des médiateurs de rue pour anticiper et désamorcer des situations difficiles
  • J’ai modifié les règles du Plan local d’urbanisme pour que 70% de la commune, les quartiers d’échoppes et pavillonnaires, soient préservés, avec des constructions d’1 étage maximum autorisées
  • J’ai procédé à l’extinction de l’éclairage public la nuit car cela préserve la faune et la flore, et permet à la Ville d’économiser 80 000 euros par an
  • Nous avons décidé d’abandonner le plastique dans la restauration scolaire, de poser une centaine de nichoirs sur les arbres et les bâtiments communaux afin de lutter contre le moustique tigre et entretenir la biodiversité
  • Nous alimentons les 13 écoles publiques de la ville avec une électricité durable et produite localement
  • J’ai initié et animé les Forums de Proximité dans nos quartiers pour venir à votre rencontre, tous les 6 mois, vous expliquer nos projets, nos réalisations et échanger sur vos problèmes du quotidien
  • mais aussi ChapitÔ, cet espace unique, dédié à la jeunesse, à la culture, au vivre-enemble, situé en plein cœur des Terres Neuves 
  • sans oublier les nouveaux vestiaires du stade du haut Verduc pour nos jeunes béglais, et soutenir la pratique sportive féminine… 

Le programme que nous vous avons présenté ce soir, à travers un certain nombre de mesures clés et concrètes, donne un nouvel élan à l’ambition qui nous porte pour adapter la ville, en la préservant, pour renforcer les liens entre les habitants, pour vous offrir de nouveaux espaces de loisirs et de pratiques sportives.

C’est notamment,

  • Un plan ambitieux d’embellissement et de végétalisation des places de Bègles pour créer de nouveaux lieux de convivialité : la place du 14 juillet, place César Franck, place Laffargue, la barrière de Bègles aménagée pour laisser plus de places aux piétons et au commerce de proximité.
  • L’acquisition de l’île d’Arcins pour en faire un écrin naturel de découvertes et de loisirs, l’agriculture urbaine dans de nouveaux parcs publics, l’aménagement du Delta Vert avec des parcours récréatifs et sportifs (des jeux pour enfants) pour une ville nature, respirable et résiliente

Pour faire face au désengagement de l’Etat et à la réduction des moyens données à la Police nationale :

  • renforcer les missions de la PM et des ASVP sur la lutte contre le stationnement gênant et les incivilités, ainsi que sur les investigations en matière de cambriolage et dépôts sauvages avec notamment videoprotection temporaire (caméra nomade)
  • un numéro vert d’assistance aux Béglais 7 jours sur 7
  • désigner un maire adjoint à la Proximité, quotidienneté, tranquillité publiqu

Sur ce sujet délicat de la sécurité dans notre ville, il ne suffit pas de faire de la surenchère en attisant les peurs, ou en manipulant les statistiques : encore faut-il avoir des propositions concrètes à formuler, dans un esprit de responsabilité, de pondération et avec humilité. Dans les respect de Bègles et des Béglais.

Faire campagne sur le thème de l’insécurité, c’est renforcer l’extrême droite, ce n’est pas responsable.

Notre projet écologiste et solidaire, c’est aussi

  • Construire une nouvelle maison des associations, de la citoyenneté et de la transition écologique qui deviendra le creuset et le lieu d’épanouissement des nombreuses initiatives citoyennes qui sont le “cœur battant” de Bègles (Plus de 500 associations actives recensées sur notre territoire !)
  • Ouvrir la bibliothèque municipale le dimanche et rendre gratuit la piscine et le cinéma 1 dimanche par mois pour tous
  • Créer une nouvelle salle sportive polyvalente (rénovation des équipements existants)
  • Développer les emplois et les activités des entreprises situées sur les zones de Hourcade et du Grand Port
  • Maîtriser l’urbanisation de Bègles et garantir un taux de logement social d’au moins 28%
  • Proposer un nouveau plan de circulation et de stationnement qui sera concerté avec les habitants et les commerçants, pour fluidifier les déplacements, promouvoir les mobilités douces, réduire le trafic de transit

Ce projet, j’aurai à cœur de le mettre en oeuvre comme chef d’orchestre d’une équipe compétente, impliquée, et renouvelée à 60%, 40% Société civile non encartée, 47 ans moyenne (20 – 82 ans).

Cette équipe rassemble la gauche et l’écologie sur Bègles et ouvre une nouvelle page de l’histoire de Bègles en rassemblant celles et ceux qui auparavant étaient opposés à gauche. Je suis un homme de dialogue.

Je conduirai cette future majorité dans un esprit constant de dialogue et d’ouverture, avec les élus qui la composeront, mais aussi bien sûr avec tous les habitants, dans les associations et comités de quartier, lors de rassemblements et manifestations locales, au cours de nos prochaines réunions de quartier ou sur les marchés.

Ensemble, les 15 et 22 mars prochains, nous allons tout faire pour que Bègles reste une ville chaleureuse et agréable à vivre, une ville solidaire et populaire où on se sent bien.

VIVONS BEGLES !